ANIMAUX / Un chien sachant ouvrir les portes, toutes les portes ( histoire vraie )...

Publié le par passions et actu

 

Histoire tragi-comique, tendre aussi et surtout une histoire vraie, relevée dans un magazine l'été dernier ( signé par une certaine Fernande Huc ). Voici donc l'histoire d'un chien hors du commun ?!

" Lorsqu'il est arrivé chez nous, il était si décharné qu'il tenait à peine debout. Nous l'avons allongé sur le divan et, pour le mettre en confiance, je me suis assise près de lui, j'ai posé ma main sur sa tête et j'ai commencé à énumérer les noms de chiens que je connaissais : Pataud, Dick, Médor,... Je cherchais dans les noms simples car ce chien bâtard, hirsute, sans race, ne risquait pas d'être inscrit dans le Bottin mondain. Quand j'ai dit "Titi", il a dressé la tête et m'a regardée d'un oeil stupéfait : " tu sais mon nom ? Tu me connais  ? ". Ca y était, il avait confiance en moi ! 

Seulement, en reprendant confiance et forces au bout de deux mois... il raccompagnait chez lui ( en montrant tout son ratelier ) le Pollux de nos voisins habitué à finir le festin de nos chiens, il tuait les poules et gobait les oeufs de la ferme...

Alors vous allez voir comme je suis perfide... Je l'ai "refilé" à ma soeur en lui affirmant que, chez elle, dans un jardin bien fermé, sans autre chien, sans poule, sans oeuf, ce chien serait un véritable rêve.

Ma soeur m'a crue... Le rêve s'est transformé en cauchemar ! C'est que Titi ( désormais rebaptisé widy, ses maîtres étant un tantinet snob ) a un don que mon mari et moi ne lui connaissions pas : il ouvre toutes les portes ( les poignets, les loquets, les verrous.... ) et son bonheur est de rendre visite aux gens qui ne l'ont pas invité, en frétillant du croupion, selon son inspiration du moment.

Il fait la cour à une petite chienne, il piétine un peu beaucoup les légumes d'un potager en jouant avec un chat, il fait pipi dans les pots de fleurs, puis rentre chez lui tranquillement !

Et ma soeur et mon beau-frère ? Eh bien ils trottent chacun de leur côté en criant : " Widy, Widy, Widy ! Mais chez qui peut donc bien être ce chien, Seigneur ?"

Les gens ont pris l'habitude, depuis 3 ans que le manège dure. Certains ont la gentillesse d'indiquer dans quelle direction Widy s'est dirigé.

D'autres demandent si vraiment il ne serait pas possible de garder ce chien à l'intérieur...

Quand vous saurez que ma soeur et mon beau-frère prétendaient ne pas tellement aimer les chiens... vous me direz qu'il faudrait créer un diplôme spécialement pour eux ! Ce chien terrible qui a atterri un jour chez nous parce que, sans doute, personne ne voulait le supporter, eux l'ont gardé et ils l'aiment leur chien. Ils se donnent mutuellement du courage, en disant : " il s'assagit un peu, tu ne trouves pas ?". L'autre hésite un peu et...

"Flûte, il va chez Madame X, celle qui nous a menacés des gendarmes s'il retournait se coucher dans son lit ! Widy, Widy, Widy !"

La journée est commencée !

Trotte, trottons, trottez...

 

 

 

Dans l'histoire véridique rapportée ci-dessus il s'agit d'un grand chien noir, hirsute, à bout de forces. On peut tout à fait  imaginer qu'il ressemblait alors à la photo ci-dessous ( photo tirée quant à elle du magazine - de l'été dernier - de la Fondation Assistance aux Animaux, laquelle milite bien évidemment contre les milliers d' abandons. Ici aussi l'histoire finit bien puisqu'on découvre le même chien  ayant retrouvé à la fois des forces et sa joie de vivre ). 

SP A2444[1]

 

 

 

 

 

 

 

-e-SP A2445[1]

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Armide 23/10/2010 02:46



Une histoire qui somme toute, se termine dans la bonne humeur.



passions et actu 23/10/2010 17:37



Petite histoire simple et pourtant riche que j'avais pris plaisir moi même à lire