75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )

Publié le par Passionsetbilletsactu

75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )
75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )

1 Français sur 6...

n'a jamais entendu parlé de l'holocauste

("16% des Français - 25% des 25-38 ans")

l'extermination des deux tiers des Juifs d'Europe

et pense qu'il s'agit d'un mythe

*

Ginette Kolinka a attendu l'âge de 75 ans pour commencer à pouvoir parler de l'indicible.

Arrêtée - à la suite d'une dénonciation - avec son père, son petit frère et son neveu, elle sera la seule survivante. Elle pesait 26 kg...

Celle qui en dépit (et en raison) de son grand âge ne cesse de témoigner auprès des jeunes nous assène cette vérité : 

"On met un pied dans Auschwitz à chaque fois que la haine voulue par Hitler est véhiculée"

Ci-dessous interview de cette rescapée absolument remarquable

75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )
75ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz (c'était le 23 janvier...) - Témoignage de Ginette Kolinka, "passeuse de mémoire" âgée de 95 ans - Maître Henri Leclerc, membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme - Robert Badinter, ancien garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort (!) et a dénoncé en justice le négationniste Fauriston (professeur et maître de conférence )

Maître Henri Leclerc

Membre d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme, fondée en 1898

 

"Les actes de barbarisme de la Shoah révolte la conscience de l'Humanité"

Et si elle n'est pas connue de certains d'entre nous, c'est que nous avons failli dans la transmission de la mémoire. Or on peut éviter qu'elle se reproduise si on ne passe pas l'éponge"

A l'âge de 85 ans, maître Henri Leclerc continue de se battre pour  la "Liberté" et par conséquent contre tout ce qui l'entrave : lois liberticides, racisme, arbitraire, misère, abus de pouvoir...

La liberté est à défendre, non le respect de pseudo principes allant à l'encontre même de cette liberté

Telle continue d'être sa profonde conviction d'avocat et d'être humain, jamais à la retraite ...

En mars 2007, il a défendu Badinter dans le procès qui l'opposait au négationniste Fauriston...

Badinter y  racontait "l'arrestation" de sa grand-mère âgée de 80 ans. Vieille dame* emmenée sur un brancard par ses bourreaux. Nul n'allait plus jamais la revoir.

 Et Faurisson ricanait...

https://fr-fr.facebook.com/Loopsider/videos/2230211880598123/

 

https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/18/2908753-robert-badinter-il-faut-se-mobiliser-pour-l-europe.html