Le mystère de l'Incarnation - Faites ce qu'ils disent, ne faites pas ce qu'ils font

Publié le par Passionsetbilletsactu

Le mystère de l'Incarnation - Faites ce qu'ils disent, ne faites pas ce qu'ils font

LE MYSTERE DE L'INCARNATION

Les Pharisiens ayant appris que Jésus avait réduit les Saducéens au silence par ses réponses, en furent très mécontents. L'un d'eux s'approcha encore de Jésus et lui demandé quel était le premier de tous les commandements.

"Voici le premier des commandements" répondit Jésus :

"Tu aimeras ton Seigneurs Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toutes tes forces"

"C'est là le premier et le plus grand des commandements. Le second est semblable au premier :

"Tu aimeras ton prochain comme toi-même"

"Ces deux commandements renferment toute la loi et les prophètes".

Dieu en a donné dix à Moïse pour expliquer plus clairement ce que les hommes auraient pu ne pas comprendre.

Le Pharisien qui venait d'interroger Jésus comprit la beauté de la réponse et il parla si bien que le Seigneur lui dit : "Tu n'es pas loin du Royaume de Dieu".

Personne n'osa plus lui poser des questions. Comme les Pharisiens étaient assemblés autour de Jésus, il leur en fit une à son tour : 

"Que pensez vous du Christ ? De qui est il le fils ?"

 Jésus :" David  l'appelle  son Seigneur quand il dit -  "Le Seigneur a dit à mon Seigneur "asseyez vous à ma droite jusqu'à ce que j'ai mis vos ennemis sous vos pieds".  "Si David l'appelle SON SEIGNEUR, comment est-il son fils ?"

Aucun ne put répondre à Jésus.

Jésus-Christ est le Seigneur de David parce qu'il est vrai Dieu avec le Père et le Saint Esprit - Et il est le fils de David, parce qu'il est vraiment homme, descendant de David par sa mère Marie.

C'est là le mystère de l'Incarnation.

 

FAITES CE QU'ILS DISENT, NE FAITES PAS CE QU' ILS FONT 

Le Seigneur dit à ses disciples et à la foule qui l'entourait :

"Les Scribes et les Pharisiens ont succédé à Moïse. Ils ont reçu l'autorité pour vous enseigner la loi. Faites ce qu'ils vous disent, mais ne faites pas ce qu'ils font, car ils disent ce qu'il faut faire mais ne le font pas"

"Malheur à vous" ajoute le Seigneur, malheur à vous Docteurs de la loi et Pharisiens hypocrites qui fermez aux hommes le Royaume des Cieux" (en rendant la pratique de la loi si difficile, si sévère, qu'ils en dégoûtent les hommes au lieu de leur en donner le désir)

"Malheur à vous, Docteurs de la loi et Pharisiens hypocrites qui dévorez les maisons des veuves, tout en faisant de longues prières"

"Malheur à vous, Docteurs de la loi et Pharisiens hypocrites qui (…) lorsque vous avez réussi à faire croire à un homme ce que vous croyez vous-même, vous le rendez digne de l'enfer, deux fois plus que vous ne l'êtes vous-mêmes".

"Malheur à vous Docteurs de la loi et Pharisiens hypocrites qui obéissez en de petites choses et qui négligez ce qu'il y de plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la foi ! C'est là ce qu'il faut observer, sans négliger les petites choses"

(…)

"Jérusalem, Jérusalem, qui tues les Prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants (…) ! Et tu ne l'as pas voulu ! Et le temps approche où ta demeure sera déserte et abandonnée !"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article