Le Chapon et/ foie gras :" sur plus de 30 millions de palmipèdes gavés chaque année dans le monde... près de 25 millions le sont en France"

Publié le par passions et actu

 

SP A3903[1]

" L ' Agonie dans notre  assiette"

 

  SP A3904[1]

A gauche : un foie sain/ à droite : un foie atteint de la stéatose hépatique

( source : magazine de la Fondation Brigitte Bardot )

 


A la radio ( France Info ), j'ai appris que la France produisait deux fois plus de foie gras qu'il y a 20 ans.  Autrement dit, ily a là, sous couvert en particulier des fêtes de fin d'année, un véritable holocauste de millions d'oies et de canards dans des conditions qu'on méconnaît , personne ne voulant se risquer à  nous informer de ce qui se passe "en coulisses".

Voici ce que Brigitte Bardot, inlassablement nous rappelle ( via, ici, le  magazine de sa Fondation " l' INFO JOURNAL" ) :

 

" Avec plus de 80 % de la production mondiale de foie gras, la France est le premier producteur, loin devant la Hongrie, la Bulgarie...

A l'inverse, la Pologne a interdit la production de foie gras sur son territoire en 1999. Le gavage est également interdit en Autriche, Allemagne,  Danemark, Norvège, Israël, Italie, etc, etc.

 

La France et sa production de foie gras :

Conditions d'élevage indignes /

La majorité des canards ( près de 90% ) sont maintenus pendant la période de gavage dans de petites cages qui les empêchent de se retourner, de se lever, d'étendre leurs ailes. Seule leur tête dépasse de la cage...  pour permettre le gavage.

Le palmipède est gavé de force plusieurs fois par jour au moyen d'un tube métallique de 20 à 30 cm enfoncé dans la gorge jusqu'à l'estomac.

Il doit ingérer en quelques secondes une quantité de maïs enrichie de graisses telle... que son foie finit par atteindre presque dix fois sa taille normale ( de 60 g à 600 grammes chez le canard - de 80 g à 1 kg chez l'oie ). Le volatile développe une maladie : la stéatose hépatique.

 

L'agonie dans notre assiette/

La nourriture est poussée dans le tuyau de gavage soit par un système à vis sans fin ( manuel ou à moteur ) qui administre l'alimentation en 45 à 60 secondes - soit, le plus souvent - par un système pneumatique sous pressions qui pousse la même quantité en... 2 à 3 secondes.

Le taux de mortalité des canards en période de gavage est plus de 10 fois plus important que celui observé pour un élevage de canards non gavés.

Leur foie hypertrophié élargit l'abdomen, compresse les poumons, le coeur... Les pattes se "déplacent" vers l'arrière, l'animal est déséquilibré et tient difficilement debout. Il a des problèmes de locomotion. Enfin, on observe de nombreuses fractures des os lors de la manipulation des oiseaux à l'abattoir.

 

Non au foie gras, non au chapon !

Le gavage est un acte évidemment cruel.

 

Il ne faut pas oublier non plus la souffrance du "chapon", jeune coq castré à vif.

Chez les volatiles les testicules se trouvent à l'intérieur du corps, il faut donc  inciser de chaque côté pour les arracher à la pince ( c'est le "chaponnage" )... Le tout bien sûr sans aucune espèce d'anesthésie !

Pour obtenir une "chair tendre, le jeune coq est enfermé, un mois avant son abattage, dans une petite cage là-aussi, en bois où il est placé dans l'obscurité et nourri de produits laitiers.


 

Pour ne plus associer repas "de fête" et cruauté, il est impératif de rayer à jamais ces "spécialités" françaises basées une  telle et intolérable souffrance animale.


 

Mais la souffrance animale est partout dans la production animale : élevage, transport, abattage...

Alors pour ne plus "digérer l'agonie" comme l'avait si bien dit Marguerite Yourcenar, le plus simple, le plus cohérent est encore d'adopter un régime végétarien.

La balle est dans votre camp. A vous de jouer... "