ETRANGER / USA ... ( fin du voyage ) ( 2/2 )

Publié le par passions et actu

  ( Rappel billet paru le 25 août dernier )

-e-SP A2167[1]

Ce jour là, pas de chevauchée fantastique à cheval. Cependant découvrir ces lieux mythiques à hauteur de cheval, en le sentant contre soi, chaud et vivant, vraiment c'est là un avant goût de quelque chose de simplement et réellement ...  fantastique.

***

*

( suite ) ...


... Ce même jour, en revanche, 2 h de jeep jusqu'au fond de la Valley. Yeux grands ouverts, estomacs quelque peu malmenés, mais avec un si prodigieux sentiment de liberté au mileu de ces espaces et envie si forte de "chevaucher" encore et encore à travers les rochers, les pistes de terre et la ( rare ) végétation verdoyante.

 

... Ici et là on a rencontré sur la route des charriots conduits par des Américains. Mais où allaient-ils donc ?

... Echappée de musique country dans le soir finissant qui rougeoyait.

... Arrivée dans l'Utah ( du nom des Indiens UTES ). Capitale : Salt Lake City.

Etonnant état. Qui bouscule : un des plus beaux d'Amérique, riche de ressources naturelles ( minières en particulier ). Mais étrange état, à 70% mormon ( lesquels ne seraient plus bigames depuis la fin du XIXe siècle. Officiellement. N'insistons pas ).

 

... Bryce Canyon ( Utah ), peut être le n° 1 des parcs nationaux. La vie de Butch Cassidy y a été  tournée. Et tant d'autres. Canyon de grès ferrugineux vermillon, de verts paturages et des conifères verdoyants. Mon préféré je crois.

 

... Etat du NEVADA ( capitale : Las Vegas ) : AIRE 51 ...  au milieu de l'état. Top secret ( recherches nucléaires ... ). Lieu de tous les dangers ... Si on franchit une ligne ... à ne pas franchir, à pied ou en voiture ... "vous êtes mitraillé".

Las Vegas - oasis orgiesque de lumière -

Surgissent au milieu du désert ... des palmiers,  des piscines, de l'herbe verte, des fontaines et quelques 100 000 chambres d'hôtel.  Nous, chambre 20.031 ( ou quelque chose comme cela ! ) reliée par un couloir ( type cordon ombilical si j'ose dire ) à l'un des casinos du lieu et à un succulent restaurant à la végétation luxuriante ( ambiance prenante, il faut l'avouer ).

Quelques quiproquos dans cette ville-mirage, quelques bons fous rires aussi ( partout l'oeil restera vif et amusé ).

-e-SP A2141[1]

Comment ne pas se souvenir aussi de cette venise miniature, avec ses véritables gondoliers sous un ciel si bleu, si pur, si vénitien ?!

Et cette voûte multicolore, tout en verre de Murano, comme un sésame pour pénétrer ce monde tout de même enchanteur !

Laissons Las Vegas derrière nous.


En " pointant " vers le Nord-Ouest, pour rejoindre la Californie, impossible en l'occurence de ne passer par la DEATH VALLEY, au coeur du désert de Mojave.

D'autres bien avant nous, au XIXe siècle, ont cru trouver par là un raccourci pour rejoindre la Californie précisément. Beaucoup y ont laissé la vie. Même en plein mois de décembre...

Quant à nous, en ce mois d'août la température de ces lieux lunaires doit atteindre des paroxysmes. On trouve ici  les températures les plus élevées relevées sur notre planète... Pointes à 56° ( à l'ombre ). A l'ombre ? mais où trouver de l'ombre ?! ). La plupart de notre petit groupe de touristes a préféré resté raisonnablement dans la fraîcheur de notre bus  ( dont la climatisation ne nous avait pas encore lâché ). Pour ma part j'ai rejoint les quelques aventureux bien décidés à poser le pied "sur la lune".  Quelques secondes oppressantes à tenter de trouver la capacité à respirer, à trouver de l'oxygène. Trois, quatre pas pour ramasser une ou deux pierres, témoins de notre passage dans la vallée de la mort ... et de notre survie. Le temps de revenir vers le car, les semelles de nos chaussures avaient fondu. Lieux effroyables.

Voici d'ailleurs ce qu'en dit de son côté Eric COURTADE  qui, avec son frère, tous deux reporters et photographes, se sont trouvés en ces lieux :

" La Vallée de la Mort : nulle terre ne porte mieux son nom. Désert de roches surchauffées, dunes, formations chaotiques sur 8 000 kms2 ( 226 km de long sur 6 à 26 kms de large )... Paysage "lunaire" ( ! ) au goût amer de frayeur, de crainte et d'angoisse.

La Vallée de la Mort ... ou vallée de l' Enfer. Fournaise. On y sèche, on y brûle.

Le 25 décembre 1849, une caravane de Mormons, partie de Salt Lake City ( Utah ) croient pouvoir effectuer la traversée. Beaucoup périrent, perdus dans la fournaise...

Le point le plus bas de la Vallée de la Mort est au-dessous du niveau de la mer ( "Bad Water Point" ). Là, la croute de sel se déroule à perte de vue. Un sel qui ronge, qui absorbe toute l'humidité environnante, y compris celle des êtres humains "...

Il paraît que la  Vallée peut rendre fou, quand elle ne  prend pas la vie !

 

Pour nous, au bout de la route  ... San Francisco s'allume ! ( après un aperçu plein de curiosité, au bord de notre route,  sur les vignes californiennes. Démesurées ! Ici environ 35°  tout au long de l'été et peu de pluie ).

San Francisco ...  après nos traversées à travers tant de déserts pour le moins inhospitaliers, nous avons l'impression de revivre et, accessoirement, de retrouver un climat européen ( 17-20° sont les températures habituelles ).

Ville aux 44 collines, la ville est emplie d'un air marin vivifiant. On  trouve la célèbre Lombard Street qui dévale la colline ( et nous avec ) vers la baie de San Francisco, largement en contrebas ). On se promène nonchalamment sur le port, attirées par les multiples restaurants aux ( délicieuses  ) spécialités de la mer. Guère de talons aiguille par ici ! Et quel plaisir de monter et de descendre toutes ces collines sur laquelle la ville s'est construite ... dans le célèbre tramway tout en bois vernis ( passagers pour partie derrière des vitres, ou  juste protégés par l'avant-toit. Quelle force il fallait au conducteur qui assurait manuellement une partie de la manoeuvre !

Ici, les immeubles sont construits selon le principe des immeubles japonais : sur une base de roulettes souterraines ... sur lesquelles les immeubles " bougent " mais ne "romptent pas"...  Immeubles qui arborent de grandes échelles extérieures, salvatrices en cas d'incendie ...

Enfin, est il possible de ne pas évoquer la célèbre prison d' Alcatraz ( de 1929 à 1963 ). Trois prisonniers seulement essayèrent de s'échapper, malgré les requins ( fort nombreux ici ) et malgré les puissants courants marins. Un seul des trois prisonniers est parvenu sur les berges de l'autre côté ... celui de la liberté. Mais il y a été terrassé par une crise cardiaque...

 

 Epilogue et complément

Voyage beaucoup trop court ! Pour ceux qui le peuvent, louer un véhicule et voyager à travers le pays pendant un bon mois serait sans doute l'une des excellentes formules à retenir.

Un exemple de distance et de durée ? Los Angeles est à 2 heures de route du Mexique, et à 2 jours de route du Canada.

Personnellement, je serais assez tentée par un voyage en train à travers l' Amérique. Je ne sais pas si certains d'entre vous l'ont fait ? Formule bien sûr très différente des voyages éclairs en avion à travers le pays ... mais qui dégagent alors tout le temps voulu sur place.

Avant de repartir pour l' Europe via New York par exemple, il paraît difficile d'échapper à Boston ( Massachusets ) qui se laisserait volontiers découvir au rythme soutenu mais tranquille du piéton ( contrairement aux villes américaines tentaculaires ).

... Etat historique s'il en est, qui réunit incontestablement " le meilleur de l' Ancien et du Nouveau Monde ".

... Porte d'entrée de la Nouvelle-Angleterre. Le Mayflower atteignit ses côtes en 1620.

... 4 juillet 1776, déclaration d'indépendance et création d'une confédération libre de 13 états ( dont le Massachusetts )

... Harvard, célèbre université de l' Etat, fut créée dès le 17e siècle.

... On trouve ici toutes les valeurs puritaines des pélerins du Mayflower, coriaces, opiniâtres, transmises générations après générations.

... Le Massachusetts est doté d'une nature également magnifique, entre mer et montagne.

Pour achever de vous convaincre de rester encore un peu, pourquoi ne pas vous arranger pour pousser jusqu'au Historic Deerfield par exemple ( reconstitution de la vie d'autrefois au sein d'un village ),

ou que diriez vous d'un pique-nique sous les étoiles lors du célèbre festival de Tanglewood, avec le Boston Symphony Orchestra ?!

Bref, le Massachusets ? A découvrir également. C'est in-dis-pen-sa-ble !!


***


J'ai cité un peu plus haut Eric COURTADE et son frère, partis en reporters à travers les Etats Unis. Voici quelques impressions qu'ils avaient relevées au cours de leur voyage, dont les routes ont parfois croisé les nôtres :

" Le processus de sauvegarde des terres sauvages américaines "hors du commun" ( véritable patrimoine historique de l' Amérique du Nord ) a été lancé par le Président Grant ( dès 1872 ).

 

A Cannon Beach ( dans l'Oregon ) : " âmes sensibles, poètes, photographes, cet endroit féérique est un appel à vos sens en émoi  ... spécialement lorsque le soleil couchant nappe l'eau de mille et unes teintes chaleureuses" (  je regrette de n'être pas passée par là ! ).

 

Monument Valley : tout le mythe du Far West tient dans ces deux mots. Amérique des grands espaces, Amérique éprise de liberté, Amérique de la démesure.

1938 : Chevauchée Fantastique ... l'un des nombreux westerns qui allaient être tournés en ces lieux.

 Monument Valley est un tribal Park ... aujourd'hui gardé et géré par les Navajos.


" Je marche dans la beauté qui m'entoure,

Je marche dans la beauté qui est sous moi,

Je marche dans la beauté qui est derrière moi,

Je marche dans la beauté qui est devant moi,

Je marche dans la beauté, elle me transformera"

( chant navajo )

 

Grand Canyon(*) ( 4869 km2 ) : ici le spectacle n'est plus à la mesure de l'humain... Lieu ahurissant, extraordinaire.

Inoubliables couleurs aux teintes orangées, ocres, rouges, violets ( dans lesquelles s'enchâssent les cathédrales de pierre )... Et comme fatigué de sa dernière prestation, le soleil s'y efface dans un ultime soupir.

 

Bryce Canyon (*) : une oeuvre d'art, un prix d'excellence pour Mère Nature, avec mention spéciale ( disait un journaliste de Voyager Magazine ).

Et, ajoute Eric COURTADE : ici, puissances destructrices de l'eau, du vent, de la neige depuis des millions d'années.

Peuple de la Légende, figé dans la pierre par le " Dieu Coyotte" ( pensaient les indiens Paiute ).

(*) Canyon : c'est un mot importé par les Espagnols. A l'origine, il désignait en fait les rues étroites et tortueuses espagnoles, bordées de hautes bâtisses ... à l'époque médiévale

 

***

 

Voici trois sites à consulter pour votre propre voyage

 

- www.vacfab.com ( spécialiste des Etats-Unis ... pas mal d'idées à piocher )

- www.diplomatie.gouv.fr ( sécurité, formalités ... partout dans le monde )

- www.unesco.org/culture



 


 


 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ef 08/09/2011 15:34



La vallée de la mort c'est supportable les gars, le plus choquant reste le froid de canard qu'il peut faire la nuit à cette endroit mon souvenir le plus marquant à été la nuit passée à Beaty une
ville "fantome" proche de la valée de la mort. Vraiment très glok Beaty on se croierai vraiment dans un film.



passions et actu 10/09/2011 15:35



Mais apparemment on en revient c'est l'essentiel !



Alain-Marc 01/04/2011 13:17



Bonjour et félicitations, vous entrez dans la grande famille des carnettistes d’Over-Blog !
Avant tout pardonnez mon retard à l’intégrer, mes voyages incessants ne me permettant pas de mettre régulièrement à jour les procédures d’inscription, mais je ne vous oubliais pas .
Il est sympa votre blog et c’est avec plaisir que je l’accueille dans la communauté des carnets de voyages que vous pourrez rajouter aux communautés auxquelles vous appartenez, puisque vos
articles peuvent intéresser de nombreux internautes, tant par l’attrait de vos travaux, que leur variété .
Je vous y souhaite donc la bienvenue et vous félicite pour l’intérêt de votre journal en ligne .
Je ne doute pas que par la constance de vos publications que par leur attrait et leur bon niveau, vous participerez avec succès à la marche en avant de cette communauté dont nous constatons avec
plaisir qu’elle est en train de devenir une référence, au-delà même de la plateforme d’Over-Blog .
Alors maintenant à vos articles, appareils photos, stylos et crayons, pour nous offrir avec toujours plus de talent votre contribution à la connaissance de la beauté et des richesses sans
frontières, n'hésitez pas à publier avec nous souvent, et je pense que vos articles seront appréciés des visiteurs de la communauté .
Bien cordialement,

Alain MARC de www.Aquarelle-en-voyage.com 



passions et actu 11/06/2011 17:44



Bonjour... avec infiniment de retard !  Je suis ravie d'être accueillie  chaleureusement parmi vous . Hélas dans l'immédait j'ai tellement de préoccupations et
d'occupations... Cependant, je ne compte abandonner ni mon blog ni les lecteurs qyi y trouvent sincèrement du plaisir.


A très bientôt je l'espère sincèrement et  bien cordialement à vous également.