"Ces chiens venus du froid" /4 races nordiques + sources complémentaires (Odyssée de Haute Savoie,photos,infos)

Publié le par passions et actu

 

Alors que vient de s'achever la grande odyssée de chiens de traîneaux en Haute-Savoie, peut être avez vous  envie d'en savoir un peu plus sur ces fameux chiens de traineaux... Voici un excellent article  pour les découvrir  de Christine TIMMERMAN (paru dans le magazine Les Veillées)

 

    *   

"Si les chiens de traîneaux évoquent les Esquimaux et les romans de Jack London, ils s'adaptent parfaitement à nos contrées. Aujourd'hui de nombreux amateurs se passionnent pour les courses organisées en France.

 

(...) Des races de chiens bien particulières qui ressemblent fort à leur ancêtre proche, le loup. Il s'agit des chiens dits "nordiques", originaires de Sibérie ou d'Alaska. Il existe quatre races :

- les huskies

- les malamutes,

- les samoyèdes

- les groenlandais

 

Tous ces chiens ont des traits communs directement hérités du loup. Leur apparence d'abord, avec une tête couronnée d'oreilles pointues et dotée d'un museau allongé. Leur corps, assez massif, est couvert d'une fourrure épaisse, blanche ou noire, ou mélangée. La plupart n'aboient pas mais hurlent comme leur ancêtre. Enfin, ils adoptent naturellement la vie en meute, où règne une hiérarchie sociale bien déterminée.

(... ) Depuis des siècles, ces chiens ont été utilisés par les hommes des terres arctiques, les Esquimaux ( ou Inuits ) habitant l'Alaska, le Canada ou le Groendland. Tous ont élevé ces animaux qui sont devenus des auxiliaires utiles, principalement pour tirer les traîneaux, seuls véhicules possibles pour parcourir les étendues de neige ou de glace de l'Arctique. Ces chiens sont ainsi devenus des compagnons de tous les jours.

Depuis fort longtemps ils sont habitués à côtoyer les humains, auxquels ils sont devenus très fidèles malgré leur caractère bien trempé de chiens de meute.

Ils ont acquis une résistance hors pair dans des conditions extrêmes.

A partir des années 1970, ces chiens se sont multipliés en Europe. Des passionnés en ont importé quelques-uns pour les élever. Par la suite, les huskies notamment ont connu un grand succès... à leur détriment. Ces chiens, prisés pour leurs yeux bleus, ont été adoptés par centaines, souvent en ville. Mais leur caractère et leurs besoins spécifiques étaient méconnus. De nombreux huskies, qui dépérissaient ou devenaient dépressifs, ont été abandonnés.

Heureusement la tendance s'inverse depuis la fin des années 1990. Mieux connus, ces chiens sont mieux traités par leurs maîtres adoptifs et des activités pour chiens de traîneaux se multiplient en hiver dans tous les massifs montagneux de France. Il existe aussi des courses "vertes" à mi-saison, sur des chemins de campagne et même à la plage sur le sable.

 

Les quatre races nordiques

 

Le Husky/

 C'est le chien de traîneau par excellence, connu dans le monde entier. Originaire de Sibérie, il a été introduit en Amérique du Nord par un trappeur au début du XXème siècle. Il fut tellement utile comme chien de traîneau que la race a été adoptée en Alaska. De nombreux éleveurs y ont sélectionné les meilleurs chiens pour le trait, les plus rapides et les plus endurants.

Le Husky, de taille moyenne, a une silhouette fine et élégante, une robe souvent noir et blanc ou gris moyen et crème. Il se remarque par ses yeux souvent bleu clair. Mais il peut y avoir des spécimens aux yeux marron, vairons, voire particolores ( les deux couleurs dans un même oeil ).

Ce chien est un excellent compagnon pour l'homme, fidèle et intelligent, courageux. Mais il a un caractère de dominant. Son instinct de chasse est encore très développé et il fugue souvent. Il a besoin de vivre au sein d'une meute pour être pleinement heureux et de pratiquer une activité sportive. Si ce n'est des courses de traîneaux, il faut lui faire pratiquer un autre sport canin ou à défaut, de longues courses, régulièrement. 

 

 

le Malamute/

Originaire d'Alaska, il était le chien d'une tribu esquimau. Beaucoup plus imposant que son cousin husky, il est plus grand de taille, plus puissant et doté d'une fourrure plus épaisse, qui le fait parfois ressembler à une peluche. Attention, il ne faut pas se fier à son apparence, c'est un dominant qui tentera d'imposer sa loi à tout autre chien du foyer (... ). Son maître doit l'élever avec détermination.

 Une fois qu'il a trouvé sa place, ce chien est un ami loyal pour tous les membres de la famille, il n'est exclusif. Très gentil, calme et affectueux, le malamute est facile à vivre. Il aime participer à toutes les activités de la famille et déteste la solitude, comme tous les chiens de meute. S'il doit rester seul dans la journée, un compagnon de la même race est indispensable à son bien-être. Mais il a également besoin d'activités en plein air, par tous les temps. Les courses de traîneaux sont idéales, bien sûr, car c'est un chien de trait. Mais il existe aussi d'autres activités avec des vélos spécifiques, des patinettes adpatées ou des karts ( tricycles ). 

 

 

le Samoyède/

 Son allure de chien loup et surtout sa belle fourrure blanche, avec une queue très fournie, font son succès auprès du grand public. La race vient de Sibérie et a été baptisée de la peuplade du même nom qui en possédait à l'origine de nombreux spécimens. Il tenait une grande place au sein de la tribu, jouant non seulement le rôle de chien de traîneau mais aussi celui de chien de berger pour les troupeaux de rennes, et de gardien, restant en compagnie des enfants au campement. Il dormait avec ses maîtres à l'intérieur de la tente. D'où sa grande sociabilité et sa proximité avec les hommes. C'est un chien très gentil, doté d'un caractère très sociable et il fait preuve de grandes capacités d'adaptation face à des situations variées, contrairement aux Huskies. Autre différence avec les deux races précédentes, le samoyède aboie et sait jouer le rôle de gardien au besoin.

  

 

le chien du Groendland/

C'est un chien de traîneau très rustique, énergique et courageux qui fut employé pour les expéditions en Arctique au début du XXème siècle. Mais la race est plus rare en France, utilisée uniquement pour les courses de traîneaux. Ces chiens ne peuvent en aucun cas vivre confinés.

 

 

 

Sources complémentaires/

http://www.savoie-mont-blanc.com/Magazine/Evenements/Evenements-partenaires/La-Grande-Odyssee-Savoie-Mont-Blanc-du-11-au-22-janvier-2014

 


http://fr.wikipedia.org/wiki/Alaskan_Husky

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alaskan_Malamute

http://fr.wikipedia.org/wiki/Samoy%C3%A8de_(chien)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Groenlandais_(chien)

 

 

http://www.attentionauchien.com/sport-canin.php


 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article