ALSACE / Escapade ... " VERS COLMAR, PAR LA ROUTE DU VIN" ( 1/3 )

Publié le par passions et actu



Pour continuer nos escapades en Alsace, je cède au plaisir de partager avec vous un article écrit par ma mère ... un jour de printemps 1976.
Article rédigé au retour d'un périple vers Colmar, avec les amies de son club "'Art et Découverte", article paru à l'époque dans un petit magazine local très vivant " MERKUR" (*).
Souvenirs, souvenirs !

(*) MERKUR / Référence faite à un Mont situé en Forêt Noire ( 668 m d'altitude ), juste de l'autre côté du Rhin.
Ce Mont tiendrait son nom d'une pierre votive qui y aurait été trouvée, dédiée à MERCURE, Dieu du commerce ... et des voyageurs.

Mais retraversons le rhin, pour revenir en  Alsace et effectuer ce fameux voyage ...

" VERS COLMAR, PAR LA ROUTE DU VIN" , voyage qui se terminera sur une amusante boutade sur  les Alsaciens et leur penchant pour la France ?!

Pour agrémenter un peu plus l'article, j'ai choisi d'insérer quelques photos

***



" Le mardi 6 avril, nous faisions une jolie promenade vers Colmar, en suivant le relief capricieux de la "Route du Vin". Le soleil brillait et, par chance, notre guide, certes fort cultivée, était bien trop intelligente pour ne pas alléger son savoir de beaucoup d'humour."


Cathédrale Notre Dame de Strasbourg - rue Mercière  Péniche sur le Rhin
"A STRASBOURG ( 5ème port de France bien que fluvial ) nous glanons au passage les souvenirs de Gutenberg et de Pasteur, dont le mariage fut célébré en l'église Sainte-Madeleine.
Au 16ème siècle les Zurichois, se piquant de vivacité, apportèrent encore tiède et enveloppée de sable chaud, une bouillie de millet de fameuse mémoire. En faisant ainsi force de rames durant 17 heures, ils venaient de prouver leur rapidité éventuelle et le bien-fondé d'une entraide mutuelle."

   


"Voici bientôt ROSHEIM et son église en grès jaune de Saint-Pierre et Saint-Paul. Une église romane et campagnarde comme nous les aimons, agrippée au sol, solide, peu sensible aux siècles. Si elle présente une abside élégante et finement mouurée où affleurent discrètement des motifs délicats comme ceux d'un bijou ancien, la statue de l'architecte n'en est pas moins exposée comiquement sur le toit, dotée d'une "grosse tête" pleine de calculs ! Et  quelques crapaud, symboles de fécondité, coiffent gaiement la porte  latérale des mariages.

Une "mesure" naturelle, prise dans le motif du mur extérieur, servait d'étalon aux marchands d'antan.

Atmosphère toute simple à l'intérieur et chapitaux sculptés d'étonnants visages".



"Voici BOERSCH, ravissant village fortifié, tel qu' on aime en traverser en  vacances. Sa maison de tonnelier, son Hôtel de ville, son puit Renaissance. Sa charmante vanité qui obtint de l'évêque de Strasbourg d'être élevée au rang de "ville".

Mais BOERSCH est resté un délicieux village où le petit-fils de Charles Spindler continue de créer des paysages sculptés.

Tout droit en face de nous" :


Le Mont Saint Odile en hiver
"Le MONT SAINT ODILE, colline sainte de l'Alsace où vécut l' enfant aveugle guérie par le baptème, à qui le duc d'Alsace, son père, ne pouvait pardonner d'être née fille. Elle vécut pourtant dans la lumière et les miracles, versant assez de larmes sur le sort de son père en purgatoire, pour creuser la "chapelle des Larmes". Jusqu'au jour où un Ange lui apprit que son père était sauvé ( emplacement de la "chapelle de l' Ange" ).

Des soeurs hôtelières accueillent fort bien les touristes en un couvent où la "chapelle de la Croix" demeure le seul témoignage des bâtiments du 11ème siècle."


Pays de Barr et du Bernstein 
"BARR est grand producteur de Gewurtztraminer et de Sylvaner. Mais aussi d'escargots. Son musée de la "Folie Marco ( 18e siècle ) ouvre ses chambres romantiques sur une pièce de vigne de sa dépendance qui selon les conditions de l'acte de donation "ne doit jamais être arrachée".


Riesling Gewurztraminer ( Riesling et Gewurtztraminer )
En savoir plus sur ce village
"A MITTELBERGHEIM, les caves taillées dans le rocher conservent au vin blanc une température propice. Et les jeunes plants de vigne ( dont la culture semble antérieure aux romains ) nous apparaissent "en chaussettes" de plastique pour se protéger contre vents ... et lapins.

Les portes de charretières s'ornent d'écussons de vignerons".


  


"Au 9ème siècle, Sainte Richarde, épouse répudiée de l'empereur Charles le Gros, aurait fondé à ANDLAU l'abaye de Saint Pierre et Saint Paul, à l'endroit que creusait une ourse pour enterrer ses oursons morts de froid. Ste Richarde ayant ressuscité les oursons en les réchauffant, l'ourse désormais ne la quitta plus ... Ce n'est qu'une légende peut-être, mais l'une de nos compagnes, invitée traitreusement à descendre dans la cavité de la crypte creusée par l'ouse et ayant mis sa main dans le bouche de l'animal figuratif, reçoit l'assurance, au milieu de la gaité générale, d'une nombreuse postérité."

"Le très beau portail roman, non défiguré par les architectures gothique et baroque ultérieures, tente d'exprimer l'indécise frontière du bien et du mal. L'oiseau, spirituel comme l'âme, doit-il être sauvé ? Ou bien, s'il mange les raisons, doit-on l'abattre ?"


"A EPFIG, nous comptons sur les toits du village, les "petis coeurs" du brique des jeunes filles à marier. Coeurs tout neufs, coeurs moussus et coeurs brisés, oubliés sous la bise. Quelle belle jeune fille attendrait depuis 100 ans ?

La chapelle "Ste Marguerite" adopte la forme d'une croix latine derrière une façade à galerie romane. Son cloître adorable nous conduit à l'ossuaire des fosses communes datant des épidémies de Peste et de l'invasion des Suédois. Notre courte méditation prend un tour désenchanté.

Mais, dans la chapelle mignonne une corde provocante semble attendre le réveil de "Frère Jacques", cependant que renaissent  patiemment sous les mains bénévoles d'étudiants en vacances, les jolies fresques anciennes endormies sous le plâtre."

...


Suite du voyage demain ... !



photos : www.alsace-en-photos.com
www.alsace-passion.com
www.villagesdefrance.free.fr
















Publié dans REGIONS FRANCAISES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article