Covid 19 / Entretien avec Alexandra HENRION CAUDE, généticienne et ancienne directrice de l'Hôpital Necker à Paris

Publié le par Passionsetbilletsactu

- A l'Etranger -

Un peu partout dans le monde, on freine, on demande des garanties, en Afrique on demande que les labos prennent leurs responsabilités sinon on refuse d' acheter leurs produits...

*** Le New England Of Medicine met en évidence l' effondrement de la réponse immunitaire des anticorps et, plus préoccupant encore, de la réponse cellulaire... effondrement  rythmé par la répétition des injections )

- En France... -

La conclusion totalement incompréhensible = il faut une 4ème dose (!!!)

La seule réaction saine face aux observations faites (et relevées par le New England Journal of Medicine) serait de conclure que le vaccin ne fonctionne PAS.

Non seulement ils ne nous protègent pas du Covid, mais ils ne protègent même pas des formes graves
De plus, effets indésirables très importants provoqués par les injections

Déni de cette réalité car angoisse peut être de ce qui pourrait nous arriver à la suite de "vaccins" réalisés sous la contrainte ?

On réinvente les "vagues" maintenant que les élections sont passées et que la guerre en Ukraine s'enlise

(...)

***"Il faut arrêter de traiter la population saine comme si elle était malade"***

PREMIERE ETAPE (pour  préparer nos cerveaux  /
Consiste à nous faire peur  et la psychose est en train de revenir...

DEUXIEME ETAPE / Injonction à se séparer les uns des autres

TROISIEME ETAPE / Rassurez vous on a une solution = la vaccination chronique - ou l'AVC (Abonnement Vaccinal Chronique )
Et  justement... on est en train de nous parler d'un nouveau "vaccin miracle" Moderna

 

Depuis maintenant 2 ans et demie /

- Acquisition d'un nouveau langage

Il devient "normal" de considérer qu'une femme soit ménoposée à 30 ans (!)


Il devient "normal" de parler de myorcadite ( savait on seulement ce que cela signifiait il y a 2 ans ?!)
Il devient "normal" que des jeunes en souffrent


Il devient "normal" - alors qu'une population est massivement "vaccinée" - de voir ressurgir des pics épidémiques... en alternance avec des campagnes de "vaccinations" / re-pics épidémiques / re-campagnes de vaccination / re-pics épidémiques/ re- / re- / re-/ ...............


D'un temps des Devins, on a sombré à des temps de propagande d'un produit qui n'a PAS fait ses preuves, qui n'a PAS apporté la protection attendue

- "En deux ans on a basculé vers une médecine qui ne parle que de UNE maladie avec UNE SEULE SOLUTION, (évidement vaccinale ) Vaccinale de nom seulement puisqu'il s'agit en fait d'injections géniques.

 

En France, Le Gouvernement a fait la MASCARADE d'écouter les victimes d' effets secondaires devant le Sénat.
On peut sans doute aller jusqu'à parler de négationnisme de la terrible réalité des effets indésirables


Olivier Véran = a fait la propagande de ces vaccins qui soit disant n'altéraient pas la fertilité. Or... le Ministère de la Santé Israélien dit ceci =
- 10% des femmes souffrent de troubles menstruels sans qu'on ait la moindre idée de l'impact sur la fertilité (mais comme le cycle menstruel est évidemment central dans la fertilité féminine !)
- Fertilité des hommes, étude israelienne réalisée avant et après vaccin, dose 1 et dose 2  et étalée dans le temps  = volume et mobilité des spermatozoîdes ( fertilité masculine ! ) réduits de 22% par les vaccins
Etude remarquable -  faite sur les mêmes donneurs, avant et après vaccination - qui établit  la corrélation Vaccin/ baisse de fertilité

"Dieu merci, ces paramètres semblent redevenir normaux dans le temps - Mais n'y a t il pas une altération plus profonde des tissus cellulaires ???"


Donc d'un côté  propagande = "les vaccins n'altèrent pas la fertilité" &  de l'autre côté, la  réalité = mise en évidence d' un certain nombre de dysfonctionnements 

Situation très préoccupante car des milliards de personnes ont été vaccinées à travers le monde
L'OMS rapporte 3,9 millions d'effets indésirables graves
( en 2e position, des troubles neurologiques )

La solution est d'arrêter de s'injecter. Concernant la fertilité, compte tenu de ce qui a été constaté par l'étude israélienne, on peut espérer que le corps peut avec le temps "réparer"

Chez les enfants plus inquiétant encore et vraie tricherie. Ainsi par exemple Pfizer a annoncé une étude menée sur 4500 enfants, sans avouer que 3000 enfants ont été sortis de l'étude. Aucune explication. Donc manipulation de l'information et des données exactes

 

Un maître mot = vive la science et la médecine. Continuons à soigner. Arrêtons de faire croire à une (seule !) solution qui n'en est pas une

L'homme est mortel et nous mourrons donc tous un jour. En attendant...

Réhabilitons la médecine et le suivi médical pour éviter les vraies urgences qui représentent autant de pertes de chances de traiter et de guérir

 

Vive aussi les gestes barrière comme le lavage des mains...

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/2876-95-des-personnes-ne-savent-pas-se-laver-les-mains