3/3 Différentes méthodes d'éducation canine

Publié le par Passionsetbilletsactu

Gestion de l'environnement

 

"De façon temporaire ou définitive, l'environnement peut être modifié, afin que le chien n'adopte pas des comportements gênants (ou garde une bonne habitude).

Quelques exemples :

- barrière mise en place devant la porte de la pièce où vous ne souhaitez pas que le chien entre (pièce "interdite")

- barrière devant l'escalier

(pour éviter d'entraîner la chute d'un enfant, ou d'une personne âgée )

- canapé qui peut être encombré de cartons, afin que le chien n'y monte pas quand on ne peut pas le surveiller ( si on veut lui interdire le canapé). Cela dit on peut aussi protéger le canapé avec une couverture, ce qui permettre à l'animal de s'y installer sans risquer de l'abîmer.

 Le tout est de rester calme et d'être cohérent avec soi comme avec son chien.

- une poubelle peut être surélevée pour que le chien n'y accède pas, etc...

 

De telles mesures, très simples, permettent de limiter avantageusement

les tensions qui pourraient surgir

et d'enseigner sereinement à son chien ce que l'on attend de lui

dans diverses situations de la vie quotidienne.

 

 

 

Réponses aux besoins du chien

 

Dans tous les cas, avant de chercher à obtenir de Toutou qu'il réponde à nos demandes, il faut vérifier qu'il en est capable, ce qui ne sera jamais le cas s'il souffre ou si l'un de ses besoins fondamentaux  n'est pas rempli.

Il faut veiller à sa bonne santé, lui fournir une alimentation adaptée,

un accès permanent à un ou plusieurs points d'eau propres.

Mais d'autres besoins doivent également être pris en compte :

 

- le chien doit avoir un temps de repos adapté à son âge et à son tempérament.

Exemple : un chiot dort environ 90% de son temps

- Le chien à également besoin de distractions durant la journée ( comblées par la présence d'humains et/ ou d'autres chiens - par des séances d'exercices intellectuels, ou de flair : recherche de friandises jetées sur la pelouse, recherche de jouets dans la maison... - par des jouets distributeurs (jouets qui roulent en délivrant des croquettes par exemple, de type "pipolino" - sorties, etc...

 

Enfin, le chien a besoin de se dépenser tous les jours, afin d'évacuer son énergie

 

En répondant à ces besoins fondamentaux,

on aura un chien détendu et disponible pour les apprentissages jugés nécessaires.

 

*

Pour terminer, un rappel : Attention aux idées reçues

 

Une chienne ne prend jamais ses petits par le cou pour les "punir"

et les secoue encore moins.

En revanche, le chien va prendre une proie aux cervicales et la secouer pour la tuer

... ce qui n'est sûrement pas le message que l'on veut transmettre à son compagnon !

 

"L'alpha-roll est encore conseillé par beaucoup d'éducateurs canins ! Or le fait de retourner un chien sur le dos n'a aucune valeur pédagogique quand on sait que le chien ne cherche PAS à dominer. C'est aussi une aberration puisqu'on sait qu'un chien ne force jamais un congénère à se mettre sur le dos !

Un chien peut se mettre sur le dos, mais par lui-même et pour tenter d'apaiser les tensions, et encore une fois il ne se fera jamais retourner de force par un autre chien.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article