2/3 Différentes méthodes d'éducation canine

Publié le par Passionsetbilletsactu

Source/ Animalinfos (n° 32)

 

 

Apprentissage de nouveaux comportements

 

Là encore, plusieurs techniques sont possibles, en voici quelques-unes /

 

 

1/ Le leurre

Avec une friandise, on guide le chien pour obtenir le comportement souhaité. Par exemple, on lève la friandise au-dessus de la truffe et vers les oreilles du chien pour l'inciter à s'asseoir

 

2/ La capture

Exemple, lorsque le chien se couche spontanément  (c'est ce qu'on souhaitait, on lui a dit "couché" ) = on va alors lui donner une friandise en récompense

 

3/ Le shaping, au clicker (au clic)

On va guider le chien "au clic", en le récompensant à chaque étape vers le comportement final souhaité. Exemple, apprendre au chien à aller sur son coussin =

cliquer et récompenser lorsqu'il va regarder le coussin

se diriger vers le coussin,

toucher le coussin

et, enfin, mettre ses 4 pattes sur le coussin

L'imitation (do as I do)

Encore très peu utilisée en Fr'ance, développée par Claudia Fugazza, basée sur l'apprentissage social, exemple pour ramasser un objet, porter un sachet, faire sonner une cloche...

De façon générale, pendant l'apprentissage, le mot qui sera associé au comportement devra être prononcé au moment où le chien propose le comportement

et non avant (puisque le chien ne le connait pas encore).

Ce n'est qu'une fois que le chien a bien compris l'exercice qu'on va lui faire la demande verbale, avec le mot choisi (assis/ couché/ panier/...)

 

Règles importantes/

 

Les récompenses doivent être adaptées au chien et très motivantes ( préférer la nourriture fraiche comme un bout de fromage, ou un jouet qu'il adore)

Quelles que soient les méthodes choisies pour enseigner un exercice, le chien ne doit être ni manipulé, ni contraint physiquement. Cela afin de s'assurer qu'il coopère spontanément.

En appuyant sur la croupe d'un chien, ou en tirant sur sa laisse, le chien subit et va chercher à fuir la contrainte, mais ne va pas "apprendre".

Or, pour que le chien soit au maximum fiable, il faut s'assurer qu'il répond de façon enthousiaste aux demandes, sans avoir à recourir à des contraintes (manipulations, intimidations...).

 

Veiller à ne pas dire NON au chien lorsqu'il se trompe

et proposer un "assis" au lieu d'un "couché" par exemple.

Pourquoi ? Parce que le mot NON est souvent utilisé quand le chien fait une bêtise et sa connotation est bien trop forte pour que ce mot soit utilisé durant les exercices d'apprentissage, d'éducation. Il est important que son compagnon canin n'ait pas peur de se tromper, afin qu'il puisse se détendre et être spontané, rapide, dans la réalisation des comportements.

 

Il faut aussi réaliser que le chien doit faire des efforts importants pour comprendre ce qu'on attend de lui et il convient d'être indulgent et patient

 

ATTENTION/

  • Les outils contraignants ou douloureux ne doivent pas être utilisés, et doivent être laissés de côté. Oublier les colliers étrangleurs, ou électriques (!), oublier les martinets (!), les journaux roulés. Aucun chien n'a besoin d'être éduqué par la contrainte physique... qu'il soit jeune, gros, adulte, petit, dynamique, calme.

Au contraire,  un lien de confiance et de complicité doit être établi afin d'obtenir une coopération enthousiaste, qui ne sera gâchée ni par la crainte, ni par la méfiance.

 

  • D'autre part, les séances doivent être courtes ( pas plus de 15 mn),

régulières (plusieurs fois par semaine)

 afin de pouvoir constater une progression;

 

Veiller à se mettre au niveau de son chien : ne pas lui demander des choses qu'il n'est pas encore capable de faire, car on risquerait de le mettre en échec et de le démotiver.

Par ailleurs, la progression doit toujours être graduelle (le chien doit pouvoir réussir, avant qu'on lui en demande davantage)

 

 

 

Eduquer son chien ? C'est lui enseigner nos règles humaines,

afin de vivre en harmonie avec lui

Il s'agit bel et bien d'enseigner, non de sanctionner.

Nous avons en face de nous un être sensible

et nous ne pouvons pas nous permettre tout et n'importe quoi pour arriver à "nos" fins.

Les méthodes employées doivent donc être respectables, c'est à dire respectueuses et de l'intégrité physique et de l'intégrité psychologique du chien.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article