Chanson/ "Né à Leidenstadt en 17"... (histoire & paroles de cette "ville des souffrances") + vidéo

Publié le par Passionsetbilletsactu

Né en 17 à Leidenstadt
Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d'un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j'avais été allemand?
Bercé d'humiliation, de haine et d'ignorance
Nourri de rêves de revanche
Aurais-je été de ces improbables consciences
Larmes au milieu d'un torrent
Si j'avais grandi dans les docklands de Belfast
Soldat d'une foi, d'une caste
Aurais-je eu la force envers et contre les miens
De trahir, tendre une main
Si j'étais née blanche et riche à Johannesburg
Entre le pouvoir et la peur
Aurais-je entendu ces cris portés par le vent
Rien ne sera comme avant
On saura jamais c'qu'on a vraiment dans nos ventres
Cachés derrière nos apparences
L'âme d'un brave ou d'un complice ou d'un bourreau?
Ou le pire ou le plus beau?
Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons 
d'un troupeau?
S'il fallait plus que des mots?
Si j'étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d'un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j'avais été allemand?
Et qu'on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps
D'avoir à choisir un camp

 

 

Source/ WIKIPEDIA

"Dans cette chanson, les trois interprètes se demandent s'ils auraient agi différemment s'ils avaient été à la place des Allemands après la défaite de la Première Guerre mondiale et pendant la montée du nazisme (en précisant que l'auteur, Jean-Jacques Goldman est d'origine juive polonaise et que sa mère est allemande), ou à la place des Nord-Irlandais dans le conflit nord-irlandais (sachant également que Michael Jones est gallois), ou enfin à la place des riches blancs pendant l'apartheid en Afrique du Sud (Carole Fredericks, comme noire américaine, avait connu la ségrégation raciale aux États-Unis).

Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens,
Si j'avais été allemand ?

L'auteur se demande quelle aurait été sa position pendant la reconstruction de l'Allemagne et pendant la montée du nazisme : une question sur l'influence des origines et du paysage politique dans les décisions individuelles ou sur notre propre capacité à exprimer nos opinions personnelles dans un contexte de vie ou de mort.

Mais qu'on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps
D'avoir à choisir un camp…

La fin de la chanson ouvre une porte aux connotations d'espoir. L'auteur ne souhaite pas être confronté au même type de dilemmes évoqués, souhaitant ainsi un climat de paix durable.

Leidenstadt est une ville imaginaire (formé par les mots allemands Leiden, souffrances, et Stadt, ville)

https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9_en_17_%C3%A0_Leidenstadt