Les crampes/ « Souvent douloureuses, la plupart du temps bénignes, elles traduisent cependant toujours une anomalie »

Publié le par Passionsetbilletsactu

Les crampes/ « Souvent douloureuses, la plupart du temps bénignes, elles traduisent cependant toujours une anomalie »

Enfant, je me souviens d’un camarade de plage qui s’était tout à coup tordu de douleur sur le sable. Son père, kiné, était à trois pas et d’un bond il a été près de son fils.

Je me souviens encore des années après de cet incident extrêmement douloureux.

Avec beaucoup de calme, son père lui a détendu la jambe en la maintenant fermement à plat sur le sable.

La crampe est passée comme elle était venue…

-----

 

« Les crampes peuvent être foudroyantes au cours d’un effort physique, ou apparaître plusieurs heures plus tard. Elles peuvent apparaître la nuit, en particulier chez les femmes.

Elles peuvent avoir des causes orthopédiques (chaussures inadaptées, mauvaise posture, anomalies de la statique squelettique), des causes circulatoires (maladie des artères… ou des vêtements trop serrés), des causes neurologiques…

Les muscles lisses des parois des bronches, de l’estomac, des intestins peuvent aussi se contracter, de même que les muscles striés (assurant la motricité volontaire), en particulier l'avant ou l'arrière des cuisses, les pieds, les mollets

- mais aussi, bien que plus rare, les membres supérieures (doigts...), les muscles sous les dernières côtes, le cou, la mâchoire, le larynx, les cordes vocales (!)

 

 

  • Quatre causes majeures des crampes /

- Défaillance de la commande nerveuse

- Manque d'oxygène dans le sang

- Déficit de nutriment, sels minéraux ( magnésium, calcium, potassium), oligo-éléments, vitamines = (anomalie quantitative ou qualitative = suite carence alimentaire, carence hydrique, ou encore métabolisme défectueux, insuffisance rénale, mauvaise irrigation sanguine, etc...)

- Déficit en eau organique

 

On le voit, l'accumulation d'acide lactique dans l'organisme est loin

  d'être la seule explication plausible d'une crampe.

 

  • Une crampe ! Que faire ?! /

- Etirer passivement, lentement, progressivement pour ne pas risquer un claquage musculaire (!)

- Manoeuvre impossible sur les muscles lisses (les athmatiques le savent bien, d'où l'importance de leur traitement)

 

Si une personnes est alitée et ne peut se lever, l'étirement peut être fait par une tierce personne. Si le patient est seul, il peut essayer d'utiliser par exemple une canne pour étirer le muscle contracté.

 

  • Prévention /

Avoir une alimentation variée, privilégier les aliments alcalinisants (fruits, oléagineux : sésame, amandes...), légumes verts, pommes de terre,

Diminuer les aliments acidifiants (à ne pas confondre avec ceux qui ont un goût acide) : céréales, viandes, charcuterie, crustacés, poissons, alcool, pâtisseries industrielles, légumineuses, café, thé en excès, etc.... )

L'eau = elle est aussi indispensable aux échanges entre les cellules qu'à l'élimination des déchets  liés au métabolisme (en principe, boire 1,5 l par jour...)

 

  • Fameux traitement (?) /

Déposer un morceau de savon de Marseille au fond du lit. Le procédé, parfois très efficace, parfois totalement inopérant s'expliquerait par le fait que le (vrai) savon de Marseille est élaboré à base de potasse (les crampes peuvent être dues à un déficit en potassium., qui joue un rôle important dans la transmission... de l'influx nerveux). Les ions de potassium pénètreraient dans la peau pour se fixer dans les cellules musculaires. On ne risque rien à essayer."

 

 

 

Publié dans SPORT - SANTE - BEAUTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article